L'INSTANT PRÉSENT

Le moment présent est le seul moment dont nous disposons pour être vraiment vivant, pour percevoir, apprendre, nous développer ou changer. Dans la vie quotidienne,  nous nous comportons très fréquemment de façon  mécanique, sans être vraiment conscients de ce que nous faisons. Par exemple lire une page entière d’un livre en ne se souvenant plus à la fin de la page de ce qui a été lu, ou rentrer chez soi en voiture par la route habituelle en n’ayant pas conscience d’un certain bout de chemin, ou  encore d’avoir prévu de faire une course  sur le chemin du retour et de l’avoir oublié.

Dans ce mode de fonctionnement, nous pouvons manger sans vraiment goûter, voir sans vraiment voir, entendre sans vraiment entendre, toucher sans vraiment toucher et parler sans vraiment savoir ce que nous sommes en train de dire. C’est comme si le corps faisait une chose et que l’esprit  en faisait autre chose. Cette façon d’être, s’apparente à un mode de fonctionnement  en pilotage automatique.

Si nous observons où se situe notre esprit à un moment ou à un autre au cours de la journée, nous constatons que la plupart du temps notre esprit est en train de regretter des évènements passés ou de se projeter avec angoisse dans le futur.

La plupart de nos troubles viennent de la difficulté à être présent

à ce qui est et de la difficulté à distinguer la réalité telle qu’elle est sans  porter de jugements. Dans ce mode de mentalisation permanente,

nous sommes détachés de notre ressenti corporel et émotionnel

et ne percevons plus les signaux que notre corps nous adresse.

Cette façon de fonctionner en pilote automatique permet aux ruminations d’occuper le terrain générant du mal-être en réactivant

des schémas anciens, ajoutant ainsi de la souffrance aux difficultés présentes.

A cause de ce fonctionnement, on passe la plupart du temps à côté

de l’expérience de notre vie, même si on peut être très efficace dans

son métier et dans sa famille. Cet état d’esprit est particulièrement problématique pour les personnes souffrant de dépressions,

de maladies graves ou de situations de stress intenses. 

Il est donc capital d’apprendre à reconnaître le mode de pilote automatique, pour en sortir intentionnellement et être présent aux sensations corporelles et aux mouvements de l’esprit. Cet état de présence à soi et d’écoute de son corps va progressivement nous permettre de nous libérer de nos automatismes, de poser de façon consciente des réponses appropriées à la réalité du moment et ceci

est vital pour améliorer notre santé et notre qualité de vie.

« Dans ce mode
de mentalisation permanente, nous sommes détachés
de notre ressenti corporel et émotionnel,
et ne percevons
plus les signaux que notre corps nous adresse. »