LA MÉDITATION

L’histoire de la méditation est si ancienne qu’elle se perd dans la nuit

des temps. Il existe de nombreux courants méditatifs dont les plus connus sont issus du taoïsme, du bouddhisme, de l’hindouisme, mais il existe également des pratiques contemplatives dans presque toutes les grandes religions. Pour toutes ces traditions, la pratique méditative est

le chemin vers la disparition de la souffrance humaine.

 

La méditation n’est ni un système de croyance, ni un état, ni une relaxation. Elle est accessible à tous et elle ne demande aucune compétence particulière.

 

La méditation est avant tout un entraînement de l’esprit qui consiste

à développer certaines de nos capacités, comme par exemple jouer

d’un instrument de musique ou se perfectionner dans un sport.

 

 

 

 

 

 

 

 

LA MÉDITATION DE PLEINE CONSCIENCE

La Pleine Conscience (Mindfulness) est un potentiel humain universel que Jon Kabat-Zinn défini comme un « état de conscience qui résulte du fait de porter son attention de façon intentionnelle et non jugeante sur l’expérience qui se déploie moment après moment ».

 

Nous faisons tous l’expérience de temps à autre d’être complètement présent et attentif, mais la plus part du temps notre esprit est  dans le vagabondage mental en train de ressasser le passé ou d’anticiper le futur.

La pleine conscience permet d’atténuer nos pensées parasites, de stabiliser l’esprit et le corps et d’être pleinement présent dans l’instant à l’expérience qui se développe qu’elle soit agréable, désagréable ou neutre. Sa pratique est un entraînement de l’esprit, qui va nous permettre de voir les choses telles qu’elles sont, de développer une plus grande clarté de l’esprit, permettant de nous libérer  de nos conditionnements habituels  source

de mal être, et parfois de détresse psychologique.  

La pratique de la Pleine Conscience nous invite à être en relation avec notre propre expérience à travers de ce que nous en percevons avec nos 5 sens (vue, ouie, toucher, odorat, goût), nos sensations corporelles, nos pensées et nos émotions, avec un esprit ouvert et une attitude de curiosité et de bienveillance, en les observant comme des phénomènes transitoires,

et à les accepter tels qu’ils sont  instant après instant.

 

La méditation est donc avant tout une pratique. Elle nous rend plus présent et plus alerte, nous permet de vivre notre quotidien de façon plus harmonieuse, de mieux aborder les périodes de souffrance à un moment donné de notre vie et pour certains, elle peut évoluer vers le développement spirituel.

 

De très nombreuses études scientifiques et médicales depuis plus de 30 ans valident aujourd’hui les bienfaits de la méditation sur le corps et l’esprit.

« La méditation ne consiste pas à essayer d’atteindre l’extase, ou la félicité spirituelle, ou la tranquillité,
ni à tenter de s’améliorer.
Elle revient simplement à créer un espace où il est possible de déployer et défaire nos jeux névrotiques, nos auto-illusions, nos peurs et nos espoirs cachés.
Nous produisons cet espace
par le simple recours
à la discipline consistant
à ne rien faire. » Chôgyam Trungpa
« État de conscience qui résulte du fait de porter son attention de façon intentionnelle et non jugeante sur l’expérience qui
se déploie moment après moment » Kabat-Zinn, 2003